La fête du Riḍván est célébrée dans le monde entier

Partager cet article :

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 7 mai 2017 – Pendant 12 jours à la fin du mois d’avril et au début du mois de mai, les communautés bahá’íes du monde entier ont célébré leur très sainte fête : le Riḍván.

Cette fête annuelle marque l’anniversaire des jours que Bahá’u’lláh a passé le long du fleuve Tigre à Bagdad.

À Marbella, en Espagne, des enfants se rassemblent sous une tente pour recréer les conditions du jardin du Riḍvan, où Bahá’u’lláh est resté avec ses compagnons avant son nouvel exil de Bagdad à Edirne.
À Marbella, en Espagne, des enfants se rassemblent sous une tente pour recréer les conditions du jardin du Riḍvan, où Bahá’u’lláh est resté avec ses compagnons avant son nouvel exil de Bagdad à Edirne.

En 1863, Bahá’u’lláh est resté pendant 12 jours dans un jardin sur les rives du Tigre, au cours desquels ses nombreux admirateurs de la ville sont venus lui faire ses adieux. Bahá’u’lláh a annoncé aux amis qui l’entouraient pendant ces jours qu’il était le Messager de Dieu pour un nouvel âge, prédit dans toutes les Écritures. Il a appelé Riḍván, qui signifie Paradis, le jardin dans lequel ils étaient rassemblés.

La période du Riḍván a également été le moment durant lequel Bahá’u’lláh a proclamé les principes spirituels fondamentaux qui sont au cœur de ses enseignements, indiquant le début d’une nouvelle étape dans l’évolution de la vie de l’humanité, caractérisée par la paix et la fin de la violence.

Aujourd’hui, la fête du Riḍván sont la plus joyeuse des jours saints bahá’ís. Dans les villages et les villes du monde entier, les communautés bahá’íes célèbrent ces journées spéciales par des rassemblements ouverts à tous.

Des enfants chantent à une fête du Riḍván à Manille, aux Philippines
Des enfants chantent à une fête du Riḍván à Manille, aux Philippines

Dans des milliers de localités à travers le monde, le premier jour du Riḍván, les bahá’ís votent également pour leurs conseils locaux d’administration. Au cours de la période de 12 jours du Riḍván, des conventions nationales se déroulent dans quelque 180 pays et territoires, au cours desquelles les délégués se réunissent pour élire leur assemblée spirituelle nationale, un conseil de neuf membres chargé de guider, de coordonner et d’encourager les activités des bahá’ís dans sa juridiction. Les élections bahá’íes se distinguent par leur absence de candidature et de campagne. Cette année, les élections nationales ont eu lieu pendant deux week-ends : du 22 au 23 avril et du 29 au 30 avril.

  • Des membres de la communauté célèbrent le Riḍván à Marbella, en Espagne.

Chaque année, le premier jour du Riḍván, la Maison universelle de justice adresse un message aux bahá’ís du monde. Le message de cette année attire l’attention sur la réalité selon laquelle « le bien-être suprême de l’humanité ne sera garanti que si ses différences sont transcendées et son unité, fermement établie ».

« Chaque contribution que les bahá’ís apportent à la vie de leur société, déclare la Maison de justice, a pour but de promouvoir l’unité ; chaque effort de construction communautaire est orienté vers la même fin. »

 

Partager cet article :