Processus éducatif

Le remède souverain, l’instrument le plus puissant pour la guérison du monde est l’union de tous ses peuples en une Cause universelle, en une Foi commune.
– Bahá’u’lláh

Les bahá’ís sont engagés dans un important processus éducatif. Il vise à libérer les potentialités dont chaque personne a été dotée et à développer les capacités individuelles et collectives pour les mettre au service d’une humanité en constante évolution et établir l’unité.

Enfants

Instruire, rectifier et purifier le caractère, donner du cœur et encourager l’enfant sont d’une importance extrême car tels sont les principes divins de base.
– ‘Abdu’l-Bahá

La patience, le courage, le sens de la justice, la générosité, le respect, l’obéissance, l’humilité, l’amour… sont autant de qualités qui reflètent la dimension spirituelle de l’être humain. L’éducation de ces nobles qualités est primordiale dès la plus tendre enfance, pour l’épanouissement des enfants comme pour l’avancement de l’humanité, car les enfants détiennent en eux la promesse et la garantie de l’avenir.
Dans les quartiers et villages où résident des bahá’ís, des classes sont offertes aux enfants, souvent avec l’aide des parents eux-mêmes. Elles incluent le partage de prières, l’étude d’écrits saints, le récit d’histoires, des chants, des jeux coopératifs et des activités artistiques.Ces classes sont adaptées à différentes tranches d’âge, de 5 à 11 ans, et font la promotion de la diversité sociale et culturelle de leurs participants.

« En tant qu’animatrice de classe d’enfants, mon objectif est de valoriser les efforts de chacun dans son apprentissage, d’apprendre avec eux à cultiver les qualités dont ils sont dotés. »
– Kadidjatou, Paris

Pour trouver une classe dans votre région ou en savoir plus, utilisez le bouton « Nous rencontrer » en haut à droite.

 

Jeunes

Jeunes

Que chaque matin soit meilleur que la veille et chaque lendemain plus riche que le jour précédent.
– Bahá’u’lláh

La jeunesse est une période particulière de l’existence, au cours de laquelle se décuplent l’enthousiasme, la volonté d’apprendre, l’intérêt pour des questions profondes, l’altruisme et le sens de la justice. Les bahá’ís adoptent résolument à l’égard des jeunes un langage et des approches qui reconnaissent cette énergie débordante, leur pureté d’intention et leur désir de contribuer à la construction d’un monde meilleur. Ils s’efforcent de créer des environnements propice à cultiver les qualités spirituelles des jeunes et qui leur inspire un enthousiasme pour apprendre et pour accomplir des actions significatives.

« J’étais adolescent moi-même il n’y a pas si longtemps, je me souviens que c’était une période particulière de ma vie, où je commençais à définir qui j’étais et à être conscient de moi-même vis-à-vis des autres. »
– Daryl, Provence

Les programmes s’articulent en général en trois composantes :

  • Ateliers de réflexion et de discussion – A partir de l’étude des supports pédagogiques, les échanges se déroulent dans une atmosphère d’écoute bienveillante, de respect et d’unité. Des questions sont abordées telles que : Comment renforcer une compréhension d’aborder la vie comme un tout cohérent ? Comment les forces positives comme l’amour de la vérité, la soif de connaissance, l’attraction vers la beauté nous font avancer ? Comment les forces destructrices comme le matérialisme et l’égocentrisme grandissants freinent le progrès individuel et collectif ?
  • Projets de service, conçus et réalisés en groupe – Rendre par exemple visite à une personne âgée, faire les courses pour un malade, contribuer à la propreté du quartier, etc.
  • Activités complémentaires – Les activités ludiques et artistiques, les jeux coopératifs ou le théâtre génèrent naturellement un esprit d’amitié.

A travers ces activités, les jeunes aiguisent leur perception spirituelle, la noblesse de leur caractère, développent leur pouvoir d’expression, identifient les forces qui façonnent la société et renforcent les structures morales qui les soutiendront tout au long de leur vie, avec un double objectif : développer leurs potentialités et contribuer à la transformation de la société.

« Les trois mots qui me viennent à l’esprit quand je pense au groupe de pré-jeunes, c’est : amitié, entraide, service. »
– Carmel, 13 ans

Pour rencontrer des jeunes dans votre région ou en savoir plus, utilisez le bouton « Nous rencontrer » en haut à droite.

 

Adultes

Processus éducatif

Tous les hommes ont été créés pour travailler à l’établissement et à l’amélioration croissante de la civilisation.
– Bahá’u’lláh

La vie offre à chaque adulte l’occasion de développer ses facultés spirituelles pour contribuer pleinement à l’amélioration de la société : dans le comportement qu’il adopte au sein de sa famille et autour de son foyer, dans les relations sociales qu’il tisse avec ses voisins et amis, dans les activités éducatives qu’il met en œuvre ou dans la qualité de son engagement professionnel.

Les cercles d’étude réunissent des participants qui entreprennent de marcher ensemble sur un sentier de service à l’humanité.
Sur ce chemin, ils étudient un support pédagogique avec l’assistance d’un animateur dont le rôle est de faciliter la discussion. De toutes origines, ils avancent sur un pied d’égalité et explorent l’application des enseignements religieux dans leur vie. Le cercle d’étude, loin de contenir ses participants dans une étude intellectuelle ou des débats théoriques, allie l’étude et le service.La responsabilité de l’apprentissage ne repose pas sur un enseignant mais sur les participants eux-mêmes. Ils s’accompagnent les uns les autres et confrontent leur compréhension à la pratique.

« Les thèmes abordés rentrent en résonance avec mon être intime, et mes convictions de ce qu’on devrait être pour que l’amélioration du monde se produise. »
– Samuel, Toulouse

Pour trouver un cercle d’étude dans votre région ou en savoir plus, utilisez le bouton « Nous rencontrer » en haut à droite.

Ces activités sont promues par l’Institut de formation bahá’í.

Quand les membres d’une communauté ont tous accès aux connaissances spirituelles et scientifiques, ils peuvent apprendre ensemble à les mettre en pratique dans leur vie collective. Le changement de culture qu’ils encouragent révèle comment une société nouvelle émerge des efforts fournis par un nombre grandissant de personnes en vue de mettre en pratique les enseignements de Dieu pour notre époque.