Les Bahá'ís de France

Au sein des quartiers et des villages de France,
les bahá’ís s’efforcent de contribuer au bien-être et au progrès de la société,
aux côtés de personnes qui partagent cette même volonté.

Inspirés par la vision de Bahá’u’lláh, ils ont à cœur de servir le bien commun. La transformation à laquelle ils prennent part inclut à la fois le développement du caractère noble de l’être humain et l’amélioration des conditions matérielles et spirituelles de la société.

Le principe qui inspire et oriente leurs efforts est celui de l’unité de l’humanité. Ils ont la conviction que l'humanité forme une seule famille. Le moment est venu pour elle de s'unir en une société mondiale, juste et prospère, dans le respect de la diversité des cultures et des peuples qui la composent.

Rencontrer des bahá’ís dans votre région :

Inspirés par la vie et les enseignements de Bahá’u’lláh, des millions de personnes du monde entier ont célébré, les 21 et 22 octobre 2017, le deux centième anniversaire de sa naissance. Pour cet évènement les communautés bahá’íes ont reçu beaucoup de messages de personnalités publiques. Découvrir le site international du bicentenaire »

Sensibles à la vision bahá’íe de la construction d’un monde spirituellement et matériellement prospère, de plus en plus de personnes apprennent à servir la société de façon désintéressée. En savoir plus »

La foi bahá’íe est une religion mondiale et indépendante. Son histoire débute en Perse en 1844. Son fondateur est Bahá’u’lláh, un noble persan qui a proclamé être le porteur d’une nouvelle révélation, un nouveau message divin, dont la finalité est d’établir l’unité des peuples de la terre. En savoir plus »

La première communauté bahá’íe d’Europe nait à Paris à la fin du XIXe siècle. L’Occident de l’époque, à l’avant-garde des recherches académiques et des découvertes scientifiques, est ravivé par une forte curiosité intellectuelle, culturelle et artistique. Lire plus de détails historiques »

L’émergence d’une civilisation prospère, tant dans ses dimensions spirituelles que matérielles, résultera des efforts consentis par tous ceux qui, à travers le monde, cherchent à améliorer tel ou tel aspect de la vie de leur population. Découvrir l'engagement des bahá'ís dans la vie de la société »

Si puissante est la lumière de l’unité qu’elle peut illuminer la Terre entière - Bahá'u'lláh

Les lieux saints bahá’ís

Les lieux saints bahá’ís situés à Haïfa et Akká (Israël) sont classés au Patrimoine mondial de l’Unesco en raison de leur profonde signification spirituelle et de leur importance comme lieu de pèlerinage de la foi bahá’íe.
En savoir plus »

Les maisons d’adoration

Les maisons d’adoration bahá’íes sont des lieux de prière et de recueillement ouverts à tous. Il existe sept maisons d’adoration continentales. Avec plus de quatre millions de visiteurs chaque année, celle de New Delhi en Inde est la plus visitée.
En savoir plus »

Actualités

Cette photo de 1921 montre la cellule de prison dans laquelle Bahá’u’lláh a été détenu pendant plus de deux ans, de 1868 à 1870. C’est là qu’il a révélé certains des messages adressés aux rois et aux dirigeants du monde.

Du fond de l’exil, une lumière pour le monde – 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte : 3e partie

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 14 septembre 2018 - Il y a un siècle et demi, Bahá’u’lláh arriva en Terre sainte en tant que prisonnier, dans les conditions les plus épouvantables. Malgré sa grande souffrance, il écrivit une série de lettres remarquables, s’adressant aux rois et aux dirigeants de son époque.

Plus de 100 sélections inédites et non traduites des écrits bahá’ís ont été publiées sur la Baha’i Reference Library, qui a également été mise à jour avec de nouvelles améliorations du site.

Nouvelle fonctionnalité pour la publication des écrits sacrés bahá’ís

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 5 septembre 2018 - Une nouvelle fonctionnalité de la Baha’i Reference Library (Bibliothèque de référence bahá’íe), annoncée cette année dans le message du Ridvan annuel de la Maison universelle de justice, est désormais disponible en ligne.

Bahá’u’lláh est entré dans Acre le 31 août 1868 par la porte de la mer, visible à gauche le long de la digue. Cette photo, datant de 1920, montre à quoi ressemblait la porte de la mer à l’arrivée de Bahá’u’lláh, avec l’eau léchant le pied du mur. Aujourd’hui, cette zone le long de l’ancienne digue est une promenade pavée.

Du fond de l’exil, une lumière pour le monde – 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte : 2e partie

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í,publié le 31 août 2018 - Le bateau à voile avançait lentement à travers la baie sous le soleil d’été torride, conduisant Bahá’u’lláh et ses compagnons jusqu’à la prison d’Acre. C’était il y a 150 ans, le 31 août 1868.

Dessin d’un livre publié dans les années 1880 représentant Acre depuis une plage à l’ouest de la ville. La porte de la mer est près du bord gauche de la digue. (Source : W.M. Thompson, “The Land and the Book”)

Du fond de l’exil, une lumière pour le monde - 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte : 1ère partie

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 27 août 2018 - Cette semaine marque le 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte, le dernier exil d’une série décrétée par deux monarques. La région d’Akka/Haïfa est depuis devenue le centre spirituel et administratif du monde bahá’í, qui abrite les sites les plus sacrés de la communauté.

Cette photo montre une scène de « Henry Box Brown ». La comédie musicale s’inspire du riche héritage des negro spirituals du 19e siècle, nés de la souffrance et des difficultés endurées par les peuples esclaves d’ascendance africaine. Ces œuvres transmettent souvent des valeurs et des idées spirituelles profondes. « Toutes ces chansons sont issues de l’oppression, du pardon accordé aux oppresseurs, des chansons qui vous distrayaient de la brutalité de la vie dans laquelle vous étiez plongés, explique le directeur musical et co-compositeur du spectacle. Toutes ces chansons sont connectées à Dieu... »

Fuir l’esclavage : une comédie musicale qui éveille les consciences, inspire le dialogue et l’action

Édimbourg, Écosse, publié le 20 août 2018 - Déterminé à se libérer des chaînes de l’esclavage, Henry Brown entreprit un dangereux voyage. C’était en l’an 1849 et il était l’une des 3 millions de personnes asservies vivant aux États-Unis. Il s’est embarqué lui-même dans une caisse en bois d’une plantation dans l’état de Virginie dans le sud pour la ville de Philadelphie, dans le nord. L’esclavage y était déjà interdit et un groupe d’abolitionnistes le reçut et contribua à assurer sa libération.

La proposition décrit un organe directeur international plus fort, basé sur les Nations unies. (Photo de Basil D Soufi, accessible via Wikimedia Commons)

Des spécialistes de la gouvernance mondiale collaborent pour imaginer l’évolution de l’ONU

STOCKHOLM, publié le 14 août 2018 - Alors que le monde devient de plus en plus interconnecté et que l’impératif d’unifier l’humanité se fait de plus en plus sentir, les systèmes de gouvernance mondiale doivent évoluer. Cette idée est au cœur d’une proposition présentée par trois baha’is spécialisés dans les divers aspects de la gouvernance dans les affaires internationales ; cette proposition, récompensée d’un prix, vise à remodeler la gouvernance mondiale.

Taraz Nadarajah (à droite), membre du Corps continental de conseillers pour l’Australasie, s’entretient avec Mark Sisson, membre du Corps de conseillers pour les Amériques.

Des conseillers échangent idées et informations sur la transformation spirituelle et le changement social : 3e partie

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 7 août 2018 - Au cours d’une réunion au Centre mondial bahá’í, des groupes de conseillers continentaux ont pris part à des entretiens, qui ont été enregistrés par le Service des nouvelles internationales bahá’íes, pour une série de podcasts sur le renforcement de la communauté, la transformation spirituelle et le changement social.

Plus de 300 personnes, principalement des villes voisines, ont visité dimanche la maison d’adoration du Norte del Cauca, en Colombie.

Début des premières visites après l’inauguration du temple de Colombie

AGUA AZUL, Colombie, publié le 31 juillet 2018 - Marquant la réponse de la communauté locale à l’inauguration de la nouvelle maison d’adoration bahá’íe, des centaines d’habitants des communautés voisines se sont réunis, ce dimanche, pour prier au cours d’une joyeuse réunion.

Tombeau du Báb

Reportage TV sur les jardins bahá'ís à Haïfa dans l'émission « Echappées belles » sur France 5

L'émission « Échappées Belles – De Tel Aviv à Jéricho » diffuse un reportage sur la foi bahá'íe et ses lieux saints à Haïfa.