Les Bahá'ís de France

Au sein des quartiers et des villages de France,
les bahá’ís s’efforcent de contribuer au bien-être et au progrès de la société,
aux côtés de personnes qui partagent cette même volonté.

Inspirés par la vision de Bahá’u’lláh, ils ont à cœur de servir le bien commun. La transformation à laquelle ils prennent part inclut à la fois le développement du caractère noble de l’être humain et l’amélioration des conditions matérielles et spirituelles de la société.

Le principe qui inspire et oriente leurs efforts est celui de l’unité de l’humanité. Ils ont la conviction que l'humanité forme une seule famille. Le moment est venu pour elle de s'unir en une société mondiale, juste et prospère, dans le respect de la diversité des cultures et des peuples qui la composent.

Rencontrer des bahá’ís dans votre région :

Inspirés par la vie et les enseignements de Bahá’u’lláh, des millions de personnes du monde entier ont célébré, les 21 et 22 octobre 2017, le deux centième anniversaire de sa naissance. Pour cet évènement les communautés bahá’íes ont reçu beaucoup de messages de personnalités publiques. Découvrir le site international du bicentenaire »

Sensibles à la vision bahá’íe de la construction d’un monde spirituellement et matériellement prospère, de plus en plus de personnes apprennent à servir la société de façon désintéressée. En savoir plus »

La foi bahá’íe est une religion mondiale et indépendante. Son histoire débute en Perse en 1844. Son fondateur est Bahá’u’lláh, un noble persan qui a proclamé être le porteur d’une nouvelle révélation, un nouveau message divin, dont la finalité est d’établir l’unité des peuples de la terre. En savoir plus »

La première communauté bahá’íe d’Europe nait à Paris à la fin du XIXe siècle. L’Occident de l’époque, à l’avant-garde des recherches académiques et des découvertes scientifiques, est ravivé par une forte curiosité intellectuelle, culturelle et artistique. Lire plus de détails historiques »

L’émergence d’une civilisation prospère, tant dans ses dimensions spirituelles que matérielles, résultera des efforts consentis par tous ceux qui, à travers le monde, cherchent à améliorer tel ou tel aspect de la vie de leur population. Découvrir l'engagement des bahá'ís dans la vie de la société »

Si puissante est la lumière de l’unité qu’elle peut illuminer la Terre entière - Bahá'u'lláh

Les lieux saints bahá’ís

Les lieux saints bahá’ís situés à Haïfa et Akká (Israël) sont classés au Patrimoine mondial de l’Unesco en raison de leur profonde signification spirituelle et de leur importance comme lieu de pèlerinage de la foi bahá’íe.
En savoir plus »

Les maisons d’adoration

Les maisons d’adoration bahá’íes sont des lieux de prière et de recueillement ouverts à tous. Il existe sept maisons d’adoration continentales. Avec plus de quatre millions de visiteurs chaque année, celle de New Delhi en Inde est la plus visitée.
En savoir plus »

Actualités

Couverture du deuxième volume de « Star of the West »

Des publications de nouvelles bahá’íes cherchent à élever la pensée, à inspirer l’action

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 12 octobre 2018 - Il y a cent ans, à l’approche des derniers jours de la Première Guerre mondiale, le monde bahá’í attendait de savoir si ‘Abdu’l-Bahá était en sécurité, compte tenu de l’extension du théâtre de la guerre à Haïfa. La communauté bahá’íe était encore jeune, mais déjà profondément unie malgré sa dispersion sur la majeure partie de la planète. Parmi les moyens qui l’ont gardée connectée et informée figurent les services d’information naissants qui ont commencé à prendre forme au début du XXe siècle.

Le conférencier principal de cette année à la conférence annuelle de la chaire bahá’íe pour la paix mondiale était Jabari Mahiri, professeur d’éducation et titulaire de la chaire en pédagogie urbaine de la famille William et Mary Jane Brinton de l’université de Californie à Berkeley. M. Mahiri pense qu’il est temps de réexaminer les termes dans lesquels le racisme est discuté et la justice raciale recherchée.

La chaire bahá’íe examine la lutte contre le racisme

COLLEGE PARK, MARYLAND, États-Unis, publié le 4 octobre 2018 - La conférence annuelle de la chaire bahá’íe pour la paix mondiale était, cette année, axée sur le thème du racisme. Tenue le 20 septembre sur le campus de l’université du Maryland, College Park, elle s’inscrit dans le cadre d’un débat permanent sur le racisme structurel et les causes profondes des préjugés.

La publication d’un livre de prières bahá’íes en langue maorie a été célébrée dans un lieu de rencontre de la communauté maorie près de Hamilton, en Nouvelle-Zélande.

Un nouveau livre de prières en maori relie les cœurs au divin

HAMILTON, Nouvelle-Zélande, publié le 27 septembre 2018 - En traduisant des écrits bahá’ís dans sa langue maternelle, le maori, Tom Roa a fait face à un problème difficile. Cette langue indigène profondément spirituelle a un mot pour l’esprit mais pas pour l’âme.

Trois nouveaux courts-métrages complémentaires à « Un cercle grandissant » ont été mis à disposition aujourd’hui sur Bahai.org. Cette scène montre des personnes d’une communauté de la République démocratique du Congo, l’une des régions illustrées dans le documentaire.

Sortie de nouveaux compléments au documentaire « Un cercle grandissant »

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 21 septembre 2018 - Trois courts métrages mettant en lumière certains aspects des efforts de construction et complétant le documentaire récemment produit Un cercle grandissant ont été mis en ligne aujourd’hui.

Les autorités houthies soutenues par l’Iran à Sanaa, au Yémen, ont pris pour cible samedi une vingtaine de bahá’ís avec une série d’accusations sans fondement. (Photo par yeowatzup, accessible via Wikimedia Commons)

Au Yémen, des accusations sans fondement sont le signe d’une persécution accrue

SANA’A, Yémen, publié le 18 septembre 2018 - Les autorités houthies du Yémen, soutenues par l’Iran, ont, lors d’une audience tenue samedi, pris pour cible une vingtaine de bahá’ís avec une série d’accusations sans fondement. Cette action intervient à un moment où le chef des Houthis a incité la population à la violence contre les bahá’ís et d’autres minorités religieuses.

Cette photo de 1921 montre la cellule de prison dans laquelle Bahá’u’lláh a été détenu pendant plus de deux ans, de 1868 à 1870. C’est là qu’il a révélé certains des messages adressés aux rois et aux dirigeants du monde.

Du fond de l’exil, une lumière pour le monde – 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte : 3e partie

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 14 septembre 2018 - Il y a un siècle et demi, Bahá’u’lláh arriva en Terre sainte en tant que prisonnier, dans les conditions les plus épouvantables. Malgré sa grande souffrance, il écrivit une série de lettres remarquables, s’adressant aux rois et aux dirigeants de son époque.

Plus de 100 sélections inédites et non traduites des écrits bahá’ís ont été publiées sur la Baha’i Reference Library, qui a également été mise à jour avec de nouvelles améliorations du site.

Nouvelle fonctionnalité pour la publication des écrits sacrés bahá’ís

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 5 septembre 2018 - Une nouvelle fonctionnalité de la Baha’i Reference Library (Bibliothèque de référence bahá’íe), annoncée cette année dans le message du Ridvan annuel de la Maison universelle de justice, est désormais disponible en ligne.

Bahá’u’lláh est entré dans Acre le 31 août 1868 par la porte de la mer, visible à gauche le long de la digue. Cette photo, datant de 1920, montre à quoi ressemblait la porte de la mer à l’arrivée de Bahá’u’lláh, avec l’eau léchant le pied du mur. Aujourd’hui, cette zone le long de l’ancienne digue est une promenade pavée.

Du fond de l’exil, une lumière pour le monde – 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte : 2e partie

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í,publié le 31 août 2018 - Le bateau à voile avançait lentement à travers la baie sous le soleil d’été torride, conduisant Bahá’u’lláh et ses compagnons jusqu’à la prison d’Acre. C’était il y a 150 ans, le 31 août 1868.

Tombeau du Báb

Reportage TV sur les jardins bahá'ís à Haïfa dans l'émission « Echappées belles » sur France 5

L'émission « Échappées Belles – De Tel Aviv à Jéricho » diffuse un reportage sur la foi bahá'íe et ses lieux saints à Haïfa.