OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les Fêtes du Riḍván sont achevées

PARIS, publié le 4 mai 2021 – Du 20 avril au 1er mai, plusieurs milliers de personnes en France ont célébré les fêtes les plus importantes du calendrier bahá’í, les Fêtes du Riḍván. Cette période festive annuelle marque l’anniversaire des jours que Bahá’u’lláh a passés dans un jardin le long du Tigre à Bagdad, à la veille de son nouvel exil vers Constantinople, appelé jardin du Riḍván (ce qui signifie Paradis).

Cinq mois après sa publication, « Créer un récit inclusif » suscite de profondes discussions dans les États et territoires australiens.

« 100 ans de promotion de l’unité » : les conversations sur la cohésion sociale s’étendent à toute l’Australie alors que le centenaire touche à sa fin

SYDNEY, publié le 27 avril 2021 – En l’espace de quelques mois seulement, Creating an Inclusive Narrative (Créer un récit inclusif) – une publication de la communauté bahá’íe australienne parue en novembre dernier – a suscité de profondes discussions entre des représentants du gouvernement, des acteurs sociaux, des journalistes, des communautés religieuses et d’autres personnes lors de rassemblements dans tous les États et les territoires du pays.

Joyeux Riḍván 178

Les Fêtes du Riḍván

PARIS, publié le 19 avril 2021 – Les bahá’ís de France, leurs coreligionnaires du monde entier et tous ceux qui participent avec eux à l’amélioration du monde entament le 20 avril une période de fête de douze jours : les Fêtes du Riḍván.

Photographie prise avant la crise sanitaire actuelle. Les efforts de jeunes adolescents pour planter des arbres afin d’améliorer la qualité de l’air et d’abriter de la chaleur ont eu l’avantage supplémentaire d’empêcher l’érosion d’une partie de route en cas d’inondations

Au Cambodge, une initiative des jeunes réduit l’érosion des sols due aux inondations

OKCHEAY, Cambodge, publié le 14 avril 2021 – En 2019, un groupe de jeunes adolescents du village cambodgien d’Okcheay a entrepris de planter des arbres le long d’une portion de route pour améliorer la qualité de l’air et abriter de la chaleur. À l’époque, ils ne pouvaient pas pu prévoir que ce tronçon de route serait protégé d’une forte érosion lors des inondations survenues un an plus tard.

Le texte d'une Directive des autorités de la province du Mazandaran (Iran) qui a pour objet d'organiser la répression des bahá’ís de cette province.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Des plans officiels récents en vue d’une intensification de l’oppression des bahá’ís en Iran sont révélés par la Fédération internationale pour les droits humains

Paris, publié le 16 avril 2021 – La Fédération internationale pour les droits humains (FIDH) et la Ligue pour la défense des droits de l’homme en Iran (LDDHI) tirent la sonnette d’alarme sur « l’intensification de la suppression des bahá’ís » en Iran en publiant conjointement le texte d’une Directive des autorités de la province du Mazandaran (Iran) qui a pour objet d’organiser la répression des bahá’ís de cette province en visant les principaux aspects de la vie économique, sociale et éducative des bahá’ís, et en mettant un accent particulier sur les élèves bahá’ís dans les écoles et collèges.

Retrouver toutes les actualités »