Toutes les actualités


  • La CIB se joint aux dirigeants arabes pour faire progresser les objectifs de développement durable

    LE CAIRE, publié le 12 décembre 2018 – Face aux inquiétudes grandissantes dans la région concernant de graves problèmes, des dirigeants arabes se sont réunis le mois dernier dans la capitale égyptienne pour faire avancer les objectifs de développement durable des Nations unies (ODD).

  • Contribuer à la transformation sociale – réflexions sur la participation des bahá’ís aux discours de la société

    CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 3 décembre 2018 – Ces dernières années, les institutions nationales bahá’íes et les agences régionales ont systématiquement participé aux discours de la société portant sur des sujets tels que migration et intégration, cohésion sociale, unité raciale, rôle de la religion dans la société et changement climatique, pour n’en citer que quelques-uns.

  • Commémorer l’appel de ‘Abdu’l-Bahá à l’unité, un siècle après la Première Guerre mondiale

    CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 26 novembre 2018 – Les bahá’ís commémorent aujourd’hui la journée de l’Alliance, une journée consacrée à la commémoration du rang unique de ‘Abdu’l-Bahá dans l’histoire bahá’íe. Un siècle après la fin de la Première Guerre mondiale – le conflit le plus sanglant que l’humanité ait jamais connu jusqu’à ce jour –, cette commémoration nous rappelle également les efforts pressants déployés par ‘Abdu’l-Bahá pour promouvoir la paix dans les années précédant la guerre, ses actions cruciales visant à atténuer les souffrances pendant la crise, et la pertinence de son appel à la paix aujourd’hui.

  • Shapoor Monadjem, 1933-2018

    CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 16 novembre 2018 – Shapoor Monadjem, ancien conseiller du Centre international d’enseignement, est décédé jeudi, à Maringá, au Brésil. Il avait 85 ans.

  • Une résolution de l’ONU demande à l’Iran de mettre fin aux violations des droits de l’homme envers les bahá’ís

    NATIONS UNIES, publié le 16 novembre 2018 – L’Assemblée générale des Nations unies a appelé les autorités iraniennes à mettre fin aux violations des droits de l’homme envers les bahá’ís en Iran.

  • Le livre bahá’í le plus sacré est publié en cebuano

    MANILLE, Philippines, publié le 14 novembre 2018 – Gil Tabucanon se souvient que, petit garçon assis à côté de sa grand-mère, il l’écoutait lire la Bible dans leur langue maternelle, le cebuano.

  • Explorer la radicalisation violente

    MADRID, publié le 8 novembre 2018 – La montée de la radicalisation violente a suscité un sentiment d’urgence dans de nombreuses sociétés. En Espagne, où la radicalisation est devenue une préoccupation croissante, la communauté bahá’íe a cherché à contribuer de manière significative aux réflexions actuelles sur ce problème épineux.

  • L’homme des Arbres : un pionnier environnementaliste rappelé au souvenir

    OXFORD, Royaume-Uni, publié le 6 novembre 2018 – La International Tree Foundation (Fondation internationale de l’arbre) poursuit actuellement un plan ambitieux : planter 20 millions d’arbres dans les forêts des hauts plateaux du Kenya et autour de celles-ci, d’ici 2024, année du centenaire de l’organisation.

  • Vers la paix mondiale : la Chaire bahá’íe réunit des spécialistes de renom

    COLLEGE PARK, MARYLAND, États-Unis, publié le 31 octobre 2018 – La recherche de la paix et de la sécurité mondiales nécessite une transformation des systèmes de gouvernance mondiale et des dynamiques de pouvoir qui les définissent aujourd’hui. Cela exige la participation de tous les secteurs de l’humanité.

  • Surmonter les préjugés et l’intolérance est essentiel pour un monde plus sûr

    ASTANA, Kazakhstan, publié le 19 octobre 2018 – Les communautés religieuses peuvent contribuer à un monde plus sûr en combattant les préjugés religieux et l’intolérance. Ce message était au cœur de la contribution des bahá’ís au 6e Congrès des dirigeants des religions mondiales et des religions traditionnelles qui s’est tenu les 10 et 11 octobre dans la capitale du Kazakhstan.

  • Des publications de nouvelles bahá’íes cherchent à élever la pensée, à inspirer l’action

    CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 12 octobre 2018 – Il y a cent ans, à l’approche des derniers jours de la Première Guerre mondiale, le monde bahá’í attendait de savoir si ‘Abdu’l-Bahá était en sécurité, compte tenu de l’extension du théâtre de la guerre à Haïfa. La communauté bahá’íe était encore jeune, mais déjà profondément unie malgré sa dispersion sur la majeure partie de la planète. Parmi les moyens qui l’ont gardée connectée et informée figurent les services d’information naissants qui ont commencé à prendre forme au début du XXe siècle.

  • La chaire bahá’íe examine la lutte contre le racisme

    COLLEGE PARK, MARYLAND, États-Unis, publié le 4 octobre 2018 – La conférence annuelle de la chaire bahá’íe pour la paix mondiale était, cette année, axée sur le thème du racisme. Tenue le 20 septembre sur le campus de l’université du Maryland, College Park, elle s’inscrit dans le cadre d’un débat permanent sur le racisme structurel et les causes profondes des préjugés.

  • Un nouveau livre de prières en maori relie les cœurs au divin

    HAMILTON, Nouvelle-Zélande, publié le 27 septembre 2018 – En traduisant des écrits bahá’ís dans sa langue maternelle, le maori, Tom Roa a fait face à un problème difficile. Cette langue indigène profondément spirituelle a un mot pour l’esprit mais pas pour l’âme.

  • Sortie de nouveaux compléments au documentaire « Un cercle grandissant »

    CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 21 septembre 2018 –
    Trois courts métrages mettant en lumière certains aspects des efforts de construction et complétant le documentaire récemment produit Un cercle grandissant ont été mis en ligne aujourd’hui.

  • Au Yémen, des accusations sans fondement sont le signe d’une persécution accrue

    SANA’A, Yémen, publié le 18 septembre 2018 – Les autorités houthies du Yémen, soutenues par l’Iran, ont, lors d’une audience tenue samedi, pris pour cible une vingtaine de bahá’ís avec une série d’accusations sans fondement. Cette action intervient à un moment où le chef des Houthis a incité la population à la violence contre les bahá’ís et d’autres minorités religieuses.

  • Du fond de l’exil, une lumière pour le monde – 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte : 3e partie

    CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 14 septembre 2018 – Il y a un siècle et demi, Bahá’u’lláh arriva en Terre sainte en tant que prisonnier, dans les conditions les plus épouvantables. Malgré sa grande souffrance, il écrivit une série de lettres remarquables, s’adressant aux rois et aux dirigeants de son époque.

  • Nouvelle fonctionnalité pour la publication des écrits sacrés bahá’ís

    CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 5 septembre 2018 – Une nouvelle fonctionnalité de la Baha’i Reference Library (Bibliothèque de référence bahá’íe), annoncée cette année dans le message du Ridvan annuel de la Maison universelle de justice, est désormais disponible en ligne.

  • Du fond de l’exil, une lumière pour le monde – 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte : 2e partie

    CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í,publié le 31 août 2018 – Le bateau à voile avançait lentement à travers la baie sous le soleil d’été torride, conduisant Bahá’u’lláh et ses compagnons jusqu’à la prison d’Acre. C’était il y a 150 ans, le 31 août 1868.

  • Du fond de l’exil, une lumière pour le monde – 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte : 1ère partie

    CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 27 août 2018 – Cette semaine marque le 150e anniversaire de l’arrivée de Bahá’u’lláh en Terre sainte, le dernier exil d’une série décrétée par deux monarques. La région d’Akka/Haïfa est depuis devenue le centre spirituel et administratif du monde bahá’í, qui abrite les sites les plus sacrés de la communauté.

  • Fuir l’esclavage : une comédie musicale qui éveille les consciences, inspire le dialogue et l’action

    Édimbourg, Écosse, publié le 20 août 2018 – Déterminé à se libérer des chaînes de l’esclavage, Henry Brown entreprit un dangereux voyage. C’était en l’an 1849 et il était l’une des 3 millions de personnes asservies vivant aux États-Unis. Il s’est embarqué lui-même dans une caisse en bois d’une plantation dans l’état de Virginie dans le sud pour la ville de Philadelphie, dans le nord. L’esclavage y était déjà interdit et un groupe d’abolitionnistes le reçut et contribua à assurer sa libération.