La communauté bahá’íe s’efforce de contribuer à l’avancement de la pensée par sa participation aux discours de la société. Galaxies, planche IX de Meanders, par Mark Tobey, 1976. © 2018, Succession de Mark Tobey/Artists Rights Society (ARS), New York. Source: moma.org.

Contribuer à la transformation sociale – réflexions sur la participation des bahá’ís aux discours de la société

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 3 décembre 2018 – Ces dernières années, les institutions nationales bahá’íes et les agences régionales ont systématiquement participé aux discours de la société portant sur des sujets tels que migration et intégration, cohésion sociale, unité raciale, rôle de la religion dans la société et changement climatique, pour n’en citer que quelques-uns.

Photo de 1920 de ‘Abdu’l-Bahá sortant de sa maison de Haparsim Street à Haïfa. Il travailla sans relâche pour promouvoir la paix et veiller à la sécurité et au bien-être des habitants d’Acre et de Haïfa.

Commémorer l’appel de ‘Abdu’l-Bahá à l’unité, un siècle après la Première Guerre mondiale

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 26 novembre 2018 – Les bahá’ís commémorent aujourd’hui la journée de l’Alliance, une journée consacrée à la commémoration du rang unique de ‘Abdu’l-Bahá dans l’histoire bahá’íe. Un siècle après la fin de la Première Guerre mondiale – le conflit le plus sanglant que l’humanité ait jamais connu jusqu’à ce jour –, cette commémoration nous rappelle également les efforts pressants déployés par ‘Abdu’l-Bahá pour promouvoir la paix dans les années précédant la guerre, ses actions cruciales visant à atténuer les souffrances pendant la crise, et la pertinence de son appel à la paix aujourd’hui.

M. Shapoor Monadjem

Shapoor Monadjem, 1933-2018

CENTRE MONDIAL BAHÁ’Í, publié le 16 novembre 2018 – Shapoor Monadjem, ancien conseiller du Centre international d’enseignement, est décédé jeudi, à Maringá, au Brésil. Il avait 85 ans.

La communauté bahá’íe d’Espagne a co-organisé le 26 octobre dernier une conférence sur le thème de la radicalisation.

Explorer la radicalisation violente

MADRID, publié le 8 novembre 2018 – La montée de la radicalisation violente a suscité un sentiment d’urgence dans de nombreuses sociétés. En Espagne, où la radicalisation est devenue une préoccupation croissante, la communauté bahá’íe a cherché à contribuer de manière significative aux réflexions actuelles sur ce problème épineux.

Photo de 1976 montrant Richard St. Barbe Baker devant un arbre à Nairobi, au Kenya.

L’homme des Arbres : un pionnier environnementaliste rappelé au souvenir

OXFORD, Royaume-Uni, publié le 6 novembre 2018 – La International Tree Foundation (Fondation internationale de l’arbre) poursuit actuellement un plan ambitieux : planter 20 millions d’arbres dans les forêts des hauts plateaux du Kenya et autour de celles-ci, d’ici 2024, année du centenaire de l’organisation.

Retrouver toutes les actualités »